Du 15 juin au 29 juillet 2017

Exposition Jacques Godin, artiste peintre.


Provence Alpes Agglomération présente, avec le concours de ComCulture le peintre Jacques Godin au Centre Culturel Simone Signoret à Château-Arnoux Saint Auban, (Alpes de Haute-Provence). L'artiste prépare une trentaine de tableaux allant du petit format aux grandes toiles (160X260). Par ses œuvres spécialement conçues Jacques Godin interroge la mémoire du territoire, ausculte sa terre et ses paysages.

Passant du réalisme à la déstructuration des sujets, l’artiste analyse l’histoire de ce coin de Provence ou se sont mêlés ombres tragiques et signe de vie : 1915, construction de l’usine chimique fabriquant les gaz qui serviront sur les champs de bataille de la première guerre mondiale. Hommage aux ouvriers, notamment aux femmes suppléant l’absence des hommes. Vies ouvrières et forces du travail qui amèneront au développement économique du territoire. Décors de vie quotidienne, présence immuable de la nature et de l’olivier symbole d’éternité et de paix.




"Le chant du Monde" en hommage à Jean Giono.

Huile sur toile, (2,60m X 1,62m)




Jacques Godin édite une lithographie originale en 15 couleurs, signée et numérotée, format 65 X 55 cm, imprimée sur papier Arche à 150 exemplaires + 15 épreuves d'artiste. Mise en vente pendant l'exposition au prix de 400 €, elle pourra être acquise par souscription au prix de 200 € pour les 50 premières réservations.

Télécharger
Bulletin de souscription lithographie de Jacques Godin
Souscription J. Godin.pdf
Document Adobe Acrobat 5.8 MB

Elève du peintre Maryse Ducaire Roque à l'Académie Notre Dame des Champs à Paris de 1969 à 1974, Jacques Godin poursuit sa formation à l'Université de Paris 1 Panthéon-Sorbone en Arts Plastiques et Sciences de L'Art de 1986 à 1990 (Maîtrise). A la même époque il fréquente assidument l'"atelier 63" de Joelle Serve, rue Daguerre, et s'initie à la gravure. Attaché à la représentation figurative voire réaliste, il ouvre cependant une parenthèse abstraite dans son travail entre 1993 et 1998. Il y reviendra épisodiquement ensuite, saupoudrant ainsi son parcours pictural de respirations moins formelles et plus expérimentales.

Sélectionné parmi 10 artistes français de moins de quarante ans par le ministère des Affaires Etrangères en 1995, aux côtés de Robert Combas, les frères Di Rosa, Guy Ferrer pour représenter la jeune scène artistique française à Los Angeles, ses œuvres sont ensuite accrochées à la prestigieuse Chac Mool Gallery de Los Angeles pendant une année. Il expose régulièrement à la Galerie Axelle Fine Arts de New York de 1999 à 2005 en compagnie de ses amis Jean-Daniel Bouvard, Philippe Vasseur, et Albert Hadjiganev. En France, il présente son travail dans différentes galeries, à Paris et en province. En 2003, il participe, en tant que peintre, à l'expédition "Apsuma Sukanga", dans les traces du grand écrivain danois Jørn Riel, raid de 500 km en kayak de mer, au-delà du cercle polaire, dans la région du nord-est du Groenland.

La même année il réalise la Maîtresse-vitre de la chapelle Saint-Budoc de Plomeur, puis en 2013 celle de l'église Saint Trémeur de Carhaix, dans le Finistère. Ses œuvres sont présentées en permanence par la Galerie Patricia Oranin à Pont-l'Abbé (29120).






Jacques Godin est également un créateur de vitraux. En 2003, il crée à la demande de la Commission d'Art Sacré la Maîtresse-vitre de la chapelle de Beuzec-Cap-Caval en Plomeur (Finistère). Suit en 2013 la commande de la Maîtresse-vitre de l'église de Carhaix-Plouguer (Finistère).

Maîtresse-vitre de l'église de Saint Trémeur à Carhaix